Urbanisation et logement décents face aux risques météorologiques en Afrique : le cas d’Abidjan

Les inondations font chaque année des dizaines de morts et engendrent de nombreux dégâts matériels à travers le monde. Ces événements sont pourtant loin d’être inédits et risquent bien de s’intensifier avec le changement climatique et l’urbanisation galopante enregistrés dans la plupart des pays et grandes villes Africaines. Malheureusement cette probabilité n’écarte pas la ville d’Abidjan qui malgré ses progrès en matière de développement urbain et immobilier reste exposée à un tel risque. En 2020 aux vues des objectifs de développements infrastructurel et immobilier, notamment avec la politique d’accès aux logements économiques et sociaux fixés par le gouvernement, une telle vulnérabilité face aux risques inondations en Côte d’Ivoire pourrait être un frein considérable dans la réalisation des objectifs d’émergence.

Cet article présente la situation sur les 30 dernières années en Côte d’Ivoire (plus précisement dans la ville d’Abidjan) face aux risques d’inondation. Il offre une analyse empirique des mesures prises (la liste n’est pas exhaustive) par les pouvoirs publics pour la résilience du district d’Abidjan face à ces risques. Il offre également des recommandations qui pourraient être appliquées par les autorités Ivoiriennes de sorte à amplifier les mesures de gestion du risque d’inondation déjà entreprisent par celles-ci. Enfin, il sert à enrichir la documentation déjà existante en matière de risque d’inondation en Afrique tout en permettant aux autres villes à travers le continent, vulnérables aux inondations, de s’inspirer des initiatives passées et présentes pour une meilleure gestion de ces risques.

 

Download PDF
En savoir plus
En savoir plus
En savoir plus
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *