Housing Finance in Communauté de développement d’Afrique australe (SADC)

Vue d'ensemble

Pour télécharger une version pdf du profil régional complet de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) 2019, cliquez ici.

La Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) est une communauté économique régionale composée de 16 États membres. Créée en 1992, la SADC a été fondée sur la nécessité de promouvoir l’intégration des marchés d’Afrique australe. À ce jour, cela a été influencé par des facteurs économiques et politiques. L’introduction de la stratégie et de la feuille de route de l’industrialisation de la SADC (SISR), en 2017, symbolise l’effort de la SADC pour favoriser le développement industriel et approfondir les liens régionaux. Malgré cela, la SADC dans son ensemble se caractérise par des taux de chômage et de pauvreté élevés, l’incapacité de transformer structurellement ses économies, des défis environnementaux, une inflation élevée et une augmentation de la dette. Cela continue de saper le potentiel de croissance socio-économique de la région.

Le manque d’infrastructures adéquates dans la région limite les efforts d’intégration, décourage les investisseurs et retarde encore plus la croissance économique. Cela a des implications pour le développement du logement. L’accès au financement pour le développement des infrastructures reste également un défi majeur pour de nombreux États membres.

Il n’y a pas de cadre politique visant à remédier à l’énorme arriéré de logements ou à la production de stocks abordables au niveau régional. Certains États membres ont élaboré des politiques nationales qui accordent la priorité au logement inclusif, bien que la mise en œuvre reste lente. Le Fonds de développement régional (RDF) pourrait potentiellement combler le fossé dans le financement des infrastructures en vrac, et à son tour soutenir profondément la livraison de logements.

Le secteur bancaire est largement concentré par les banques sud-africaines. Dans l’ensemble, le système financier de la SADC est relativement sous-développé. Bien que l’inclusion financière, grâce aux services d’argent mobile, soit en augmentation, les taux d’intérêt élevés empêchent la majorité de la population d’accéder aux prêts hypothécaires formels.