Financement du logement en Mozambique

Vue d'ensemble

Pour télécharger une version PDF du profil complet du Mozambique 2021, cliquez ici. Et télécharger la version portugaise PDF, cliquez ici.

L’essor de la population urbaine du Mozambique s’est accompagné d’une accessibilité limitée à un logement décent et d’un déficit d’infrastructures pour les ménages à faible revenu. Pour faire face à la croissance démographique, environ deux millions de nouveaux logements sont nécessaires, les besoins augmentant à un rythme de 2,8 % par an. L’ampleur des besoins a été exacerbée par les cyclones récurrents et les graves inondations dans les zones côtières. La destruction de logements par les cyclones tropicaux Idai et Kenneth a conduit à mettre davantage l’accent sur la protection climatique des logements existants et nouveaux, y compris l’utilisation de matériaux de construction de qualité, l’amélioration des structures de toit, l’élévation des terres dans les zones basses et l’approfondissement des canaux de drainage des eaux pluviales. Plus de 70% des ménages n’ont pas accès à l’assainissement de base ni à l’électricité, et environ un quart sont sans eau courante. La demande de logements augmente particulièrement dans les villes productrices de ressources où se concentrent les activités économiques. Environ 80 % de la population urbaine, soit 1,8 million de ménages urbains, vivent dans des établissements informels surpeuplés aux conditions de vie médiocres.

La province septentrionale de Cabo Delgado est en proie à des conflits depuis 2017. Les attaques des militants ont mis en péril les investissements étrangers massifs et l’exploration du gaz naturel, dont dépend le pays. Les États de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) et les troupes rwandaises ont été déployés pour tenter de stabiliser le pays. Environ 1,3 million de personnes, dont 635 0006 personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays (PDI), ont besoin d’assistance. Des dizaines de milliers de personnes déplacées vivent dans des « maisons structurellement endommagées » ou des abris de réinstallation d’urgence surpeuplés avec peu de services d’assainissement. Un plan de réponse humanitaire a identifié que l’essentiel des besoins de financement est nécessaire pour la nourriture, pour un coût de 8,6 milliards de MT (136 millions de dollars), et les abris (nouveaux ou reconstruits) de 1,7 milliard de MT (28 millions de dollars). Les personnes déplacées devraient être réinstallées dans de nouveaux villages, ce qui oblige le gouvernement à allouer efficacement de nouvelles terres pour le logement.

Pour en savoir plus sur le secteur du financement du logement au Mozambique, y compris les principales parties prenantes, les politiques importantes et l’abordabilité du logement:


En savoir plus
En savoir plus