Programme alternatif pour le logement social au Cameroun

En décembre 2020, le Centre pour le financement du logement abordable en Afrique (CAHF), urbaMonde et urbaSEN ont signé un accord de partenariat qui concerne la réalisation d’une étude de cas portant sur la production collaborative de logements abordables au Sénégal et sa modélisation financière et juridique.

Ce partenariat a permis la réalisation d’une première activité qui consistait à capitaliser des expériences de mécanismes de financement citoyen pour la production de logements abordables en Afrique.

Cette courte étude – disponible en français et en anglais – documente et dissémine 10 expériences, programmes et projets de production d’habitat abordable en Afrique en focalisant notamment sur leur financement et leur montage. A l’aide d’une recherche bibliographique et d’entretiens approfondis, ce travail a permis d’analyser la capacité des projets et partenaires à s’inscrire dans la chaîne de financement publique et privée, et de mobiliser la finance dite « citoyenne » ou « communautaire ».

Cette semaine, nous plongeons au Cameroun et le Programme Alternatif pour Logement Social (PALS). Le PALS est un projet pilote, se basant principalement sur un fonds rotatif comme mécanisme et qui a démarré en 2017, avec sa deuxième phase en cours de réalisation. il finance des projets portés par des coopératives d’habitat, membres du Réseau National des Habitants du Cameroun (RNHC). Dans le cadre de la promotion et du financement de logement social abordable, le Budget Participatif (BP) permet de contribuer à la transformation sociale urbaine. Les instances de gouvernance sont dirigées par le Ministère de l’Habitat et du Développement urbain et le RNHC.

TÉLÉCHARGEZ LE DOCUMENT PDF EN FRANÇAIS TÉLÉCHARGEZ LE DOCUMENT PDF EN ANGLAIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En savoir plus
En savoir plus
En savoir plus
En savoir plus